Dans le cadre de l’exposition Écart absolu: France-Mexique, le Centre d’art mobile interviendra sous la forme d’une participation au catalogue et dans l’organisation d’une exposition périphérique qui présentera dans les galeries permanentes des pièces de son parcours Fourier.

Par ailleurs, les tractations autour de la présentation et du dépôt de l’oeuvre de Roe Ethridge vont se prolonger. Ces rencontres visent à présenter le projet Maison Fourier.

Parcours Fourier, portrait de Charles Fourier
Après l’expérience autour du travail de Roe Ethridge, il s’agira de présenter une préfiguration in situ du portrait de Charles Fourier par Loïc Ragueres. L’opération en collaboration avec l’association Juste Ici que nous avons solliciter pour son expertise concernant les projets artistiques dans l’espace public. Il est donc question pour nous de familiariser la population avec l’idée d’un portrait géant sur les murs de la ville. Le projet nécessite aussi la collaboration du Consortium de Dijon qui participe, de même au projet, grâce à son expertise dans le traitement de l’oeuvre de Loïc Ragueres et sa connaissance du territoire bisontin.

Sophie Hong retours, musée des Beaux-Arts et d'Archéologie de Besançon
Dans le cadre de l’exposition DES FEUILLES DU MÛRIER LE TEMPS FAIT DES ROBES DE SOIE, qui aura lieu à la Piscine, musée d’art et d’industrie de Roubaix, du 14 mars au 31 mai 2020, consacrée à Sophie Hong, styliste et artiste taïwanaise, le Centre d’Art Mobile, la Licence METI, le CLA et le Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie envisagent un événement ponctuel de présentation de son travail.
Il se trouve que Sophie Hong a passé un lŽng séjour à Besançon où elle a suivi des cours d’apprentissage du français au CLA ; honorée au niveau international, il nous semblait important de l’honorer aussi au niveau local. L’événement envisagé se présente comme une réception d’elle et de son travail. Celui-ci présente la particularité de travailler la matière plutôt que la forme, ce qui se présente comme un paradoxe dans le domaine de la mode, en effet, celle-ci brille par cette injonction mercantile de faire évoluer sans cesse les formes.
C’est par un retour à une forme traditionnelle et ancestrale du traitement de la matière, soie, que Sophie Hong introduit la modernité. En effet, ces matières, un peu comme c’est dans le cas dans le cuir, produisent des accidents et des singularités qui singularisent chaque vêtement.
Il s’agira pour nous de présenter la matière brute d’un rouleau dans le cadre du MBAA. Nous envisageons de le mettre en relation avec une toile de Pierre Soulages qui apparaît comme une figure tutélaire de la démarche de Sophie Hong. La séance sera accompagnée d’une prestation sonore et d’une performance.

155_img9425.jpg
 Portrait de Charles Fourier   Loïc Raguenes 
155_thumbnail1dee74e5-1.jpg
 Costume par Sophie Hong     
155_goldenpindesignaward-101r1200x1200.jpg
 Sophie Hong     
155_thumbnail2439b5f9-1.jpg
 Matériau de travail   Sophie Hong 
155_thumbnail68d73b0f-1.jpg
 Robe par Sophie Hong